mardi 14 avril 2015

Travaux au jardin

Les violettes se marient aux primevères


Les narcisses seront bientôt remplacés par les tulipes
 


Il est temps d'aérer les semis, de les acclimater à l'extérieur, de les faire profiter du soleil


de repiquer roquette, ciboulette et basilic


Dans des caisses à vin, c'est plus joli que dans des jardinières en plastique


Petite mise en scène


Même le chat apprécie


Et un repos bien mérité avec un livre que j'ai dévoré en une après-midi:

Je n'ai pas peur de Niccolò Ammaniti

 
Village pauvre au sud de l'Italie, été caniculaire.
Petit garçon sensible et généreux, Michele avait neuf ans en 1978. Vingt ans plus tard, il raconte ces vacances entre ses jeux avec les copains et le drame dans lequel il s'est trouvé impliqué.

Si on n'a pas lu la quatrième de couverture, on commence par s'installer confortablement dans les souvenirs du narrateur. On peut y trouver quelques échos avec ses propres 'grandes vacances' d'enfant à la même époque. Ambiance de bande de garçons, avec l'inévitable caïd un brin sadique qui décide pour les autres et distribue des gages.

 Mais le récit bascule vite, le ton change, la gorge se noue, la tension monte : dira, dira-pas ? sauvera ou pas ? quid des relations familiales ?

Niccolò Ammaniti excelle à happer son lecteur, à le surprendre, mais aussi à l'émouvoir avec des personnages attachants et des situations dramatiques.

Ce roman est bâti sur deux extrêmes : le texte et l'histoire. Entre la légèreté poétique et familière de l'un et la noire pesanteur de l'autre, le lecteur suit Michele qui traverse sa dernière année d'enfance innocente tel un funambule. On pourrait presque sentir l'atmosphère se faire de plus en plus étouffante à la lecture de Je n'ai pas peur, mais comment savoir si ce sont les mots décrivant la canicule ou les phrases liant le garçon et sa découverte qui jouent avec nos impressions ?

J'ai lu presque d'une traite cette histoire qui n'a rien de compliqué dans les faits, mais montre combien il est difficile d'être simplement pauvre ou bien encore d'être un enfant confronté à la réalité des adultes



 

16 commentaires:

  1. Bonjour Christiana, un jardin féerique chez toi que c'est agréable de regarder tes jolies sculptures , même le chat les aimes!
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il aime se frotter dessus, passer et repasser...

      Supprimer
  2. Bonjour chère Christiana,

    Nous passons beaucoup de temps dans le jardin à nouveau... Il est bon de tripoter la terre !
    Une bonne idée que d'utiliser les caisses en bois de vin et de surcroît de Bordeaux !

    Ton jardin est magnifique et féerique... De quoi rêver...
    Merci de nous faire découvrir le livre que tu viens de dévorer !

    ❀ ♡ Gros bisous ♡ ❀

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a quelques années, le jardin était un peu négligé car je n'y avait pas passé assez de temps à cause de problèmes personnels mais cette année, je crois qu'il sera beau car avec le temps, les résultats de mes efforts prennent forme; il faut beaucoup de patience dans un jardin... les années ne comptent pas!

      Supprimer
  3. Ce chat qui aime "se frotter" contre les statues, "passer et repasser", là où il s'est perché, déjouant excellemment l'attention de tous, n'attend qu'une chose en réalité : qu'enfin l'on dépose sur le rebord du barbecue le plateau de viande à bientôt griller ...
    Un instant d'inattention et hop ! : sa nature reprend ses droits ....
    Enfin, ses "droits" : façon de parler !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Christiana. Je note l'idée des caisses pour le jardin et le titre du livre que j'ajoute à ma liste. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De plus, le bois non traité forme une symbiose avec la terre qui favorise la croissance

      Supprimer
  5. Profite bien de ton jardin tant que tu ne trouves pas que la terre est basse!! j'aime beaucoup tes petits personnages qui font corps avec la nature qui refleurit!! BISOUS FAN

    RépondreSupprimer
  6. Oh! si! la terre est basse! C'est mon dos qui me le dit aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  7. Eh bien Christiana !
    Que voilà de saines occupations et de fort belles idées !
    Ton petit monde je le vois se porte à merveille et tant mieux !
    Jardinage et lecture font aussi bon ménage chez nous...
    Merci pour nous avoir ouvert ton jardin secret.
    Mes bisous.
    ( Bientôt deux coupes pour le concours mais de grosses erreurs impardonnables pour le thème du fruit quand même, quelle étourdie que ton amie ! )
    Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allons Annie, tu es bien trop perfectionniste! Ne te sous-estime pas!

      Supprimer
  8. J'ai comme l'impression que tu as les mêmes occupations que moi en ce moment ! Jardin et lecture !!! C'est chouette le printemps !
    Très bonne fin de semaine !

    RépondreSupprimer
  9. un joli post christiana ! c'est vrai que c'est vraiment joli avec les caisses en bois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela me plaît tellement que j'ai réquisitionné toutes celles qui traînaient pour prolonger mon mini potager :-)

      Supprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire...