mercredi 26 mai 2010

Dernière répétition

Pour le concert de vendredi...
Enfin, cela semble se mettre en place et nous étions un peu plus détendus!



La fausse ingénue


C'est ainsi que je l'ai nommée après avoir lu vos commentaires entre coquine et provocante et douce et gentille...

lundi 24 mai 2010

La toilette des demoiselles

J'ai passé mon week-end de Pentecôte à poncer, patiner et cirer la demoiselle au corset
.

Et puis j'ai passé un vrai lien dans les trous avec un vrai noeud par-derrière.

Je voulais lui faire des jambes ou un long jupon, bref, un bas mais je n'ai plus un gramme de terre d'Impruneta alors elle restera ainsi en attendant que (peut-être) j'y retourne en septembre.

Rosine au chapeau que j'ai laissée naturelle car destinée à l'extérieur, au jardin, parmi les roses évidement!


jeudi 20 mai 2010

Pas top les pompiers!

Je reviens un instant sur ce fait divers car aujourd'hui en ouvrant mon courrier, la moutarde m'est montée au nez!

Outre les emmerdes dûs à l'accident que j'ai eu avec un camion de pompiers de 14 tonnes qui a embouti ma voiture alors que j'étais seule sur une route où il y avait largement la place pour dépasser sur la bande de gauche, je viens de recevoir une facture de 66€ du service incendie de Liège pour mon transport en ambulance à la clinique!

Une facture toute sèche de l'officier Fanuel, responsable du service 100, m'intimant l'ordre de payer dans les 30 jours, que ma responsabilité soit ou non engagée...

Je n'ai pu m'empêcher de répondre à ce Monsieur Fanuel qu'il était "gonflé" de m'envoyer cette facture sans un mot d'excuse et sans s'enquérir de ma santé alors que c'est un miracle si je n'ai pas été blessée, et que ma voiture est déclassée...


Bien sûr je vais en avoir une nouvelle
une plus grosse
une plus belle
Mais je me serais bien passée de tous ces ennuis et cette perte d'argent...

... Alors j'ai envie de leur dire:
-Allez vous rhabiller!
Et s'ils viennent pour me vendre leur calendrier, je leur dirai:
-J'ai déjà donné!






lundi 17 mai 2010

Surprise matinale

La cuisson a duré toute la journée du dimanche et le four a refroidi toute la nuit. Ce matin il y avait encore 60°
L'ouverture du four est toujours un moment spécial, stressant et finalement joyeux quand tout s'est bien passé!



Il faut ensuite baigner les pièces durant + ou - une heure pour éteindre la chaux qui continue à brûler dans la terre. Sans cette opération, la terre deviendrait friable comme de la poussière!


Après un égoutage, je pourrai commencer à envisager de leur faire une beauté.

dimanche 16 mai 2010

Au four et au jardin

Dès 9 heures du matin, chargement du four avec les dernières pièces séchées.


Et pendant que la température monte doucement vers les 1000°, jardinage, enfin puisque les saints de glaces sont passés et qu'on ne risque plus de gel nocturne.


Dans la pelouse, un minuscule bébé salamandre de 3 ou 4 cm
capturé le temps d'une photo


Avec son petit ventre orange...

Et retour à la liberté!

mardi 11 mai 2010

Les lilas

Les lilas dans le froid attendent toujours la fin des saints de glace pour parfumer l'air tiède du jardin au joli mois de mai...



... Et les sculptures sèchent doucement en attendant la cuisson.

lundi 10 mai 2010

Concert


Comme chaque année aura lieu le concert de notre chorale ANIMA dirigée par Joëlle Augustin et succès oblige, nous nous produirons dans une église plus grande, l'église Saint-Remy de Grâce-Hollogne le vendredi 28 mai à 20h.

Dans des oeuvres de Piazzola, Manu Chao, Paul Simon, Queen, Bernard Lavilliers, Mozart, Haendel, etc...

Venez nombreux!

lundi 3 mai 2010

La loi de la gravité

Pas évident de faire tenir les bras en l'air quand la terre est encore un peu molle.
Aux grands maux les grands remèdes, système D... Mais du coup, je tremble d'avance en pensant à la cuisson.
Tiendra ou tiendra pas?




dimanche 2 mai 2010

Un petit pull...

... En vue des Saints de glace qui approchent à grands pas...Et ...à grand froid!

Allez, c'est un temps pour s'enfermer et travailler tranquillement la suite de ma sculpture.
Après, ce sera soleil (j'espère) et je remiserai pinceaux et mirettes.





samedi 1 mai 2010

1er mai



Je sais que vous allez me souhaiter un bon premier mai porte bonheur avec muguet... Mais il ne faudrait cependant pas oublier l'origine du 1er mai et en ces temps difficiles, il est bon de faire un peu d'histoire.

Les origines

Aux États-Unis, au cours de leur congrès de 1884, les syndicats américains se donnent deux ans pour imposer aux patrons une limitation de la journée de travail à huit heures. Ils choisissent de débuter leur action le 1er mai parce que beaucoup d'entreprises américaines entament ce jour-là leur année comptable, et que les contrats ont leur terme ce jour-là.
C'est ainsi que le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à environ 200 000 travailleurs d'obtenir la journée de huit heures. D'autres travailleurs, dont les patrons n'ont pas accepté cette revendication, entament une grève générale. Ils sont environ 340 000 dans tout le pays.
Le 3 mai, une manifestation fait trois morts parmi les grévistes de la société McCormick Harvester, à Chicago. Le lendemain a lieu une marche de protestation et dans la soirée, tandis que la manifestation se disperse à Haymarket Square, il ne reste plus que 200 manifestants face à autant de policiers.
C'est alors qu'une bombe explose devant les forces de l'ordre. Elle fait un mort dans les rangs de la police. Sept autres policiers sont tués dans la bagarre qui s'ensuit. À la suite de cet attentat, cinq syndicalistes anarchistes sont condamnés à mort ; quatre seront pendus le vendredi 11 novembre 1887 (connu depuis comme Black Friday ou vendredi noir) malgré l'inexistence de preuves, le dernier s'étant suicidé dans sa cellule. Trois autres sont condamnés à perpétuité.
Sur une stèle du cimetière de Waldheim, à Chicago, sont inscrites les dernières paroles de l'un des condamnés, August Spies : « Le jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd'hui. »




Mise en place

Trois ans plus tard, la IIe Internationale socialiste se réunit à Paris pour le centenaire de la Révolution française et l'exposition universelle.
Sur une proposition de Raymond Lavigne, elle décide le 20 juillet 1889 de faire de chaque 1er mai une journée de manifestation avec pour objectif la réduction de la journée de travail à huit heures (soit 48 heures hebdomadaires, le dimanche seul étant chômé).
Le 1er mai 1891, à Fourmies, dans le Nord, en France, la manifestation tourne au drame : la police tire sur les ouvriers et fait neuf morts (voir la Fusillade de Fourmies et Ravachol).
Avec ce nouveau drame, le 1er mai s'enracine dans la tradition de lutte des ouvriers européens.
Quelques mois plus tard, à Bruxelles, l'Internationale socialiste renouvelle le caractère revendicatif et international du 1er mai.
En 1920, la Russie bolchévique décide que le 1er mai sera désormais chômé et deviendra la fête légale des travailleurs. Son exemple est suivi dans la plupart des autres pays.
Pie XII institue en 1955 la fête de saint Joseph artisan, destinée à être célébrée le 1er mai de chaque année.







Origine du muguet du 1er mai

Le 24 avril 1941, le maréchal Pétain, instaure officiellement le 1er mai comme « la fête du Travail et de la Concorde sociale ». À l'initiative de René Belin, ancien dirigeant de l'aile anticommuniste de la CGT (Confédération Générale du Travail) devenu secrétaire d'État au Travail dans le gouvernement de François Darlan, le jour devient chômé. La radio ne manque pas de souligner que le 1er mai coïncide aussi avec la fête du saint patron du maréchal, saint Philippe.
L'églantine rouge, associée à la gauche, est remplacée par le muguet.




Alors, je vous offre une jolie églantine rouge en ce premier mai.