samedi 2 août 2008

Devoirs de vacances

Qu'est-ce que l'argile?


Son origine

L’argile est un matériau naturel qui nous vient des origines et des tréfonds de la terre.

Sa naissance débute lors du refroidissement de la croute terrestre qui va former des roches primitive.

Ces roches au cours des millénaires suivant leur formation vont se décomposer et se désagréger en fines particules que l’on va appeler argile primaire.

Les argiles primaires sont formées sur l’emplacement même de la roche primitive. Ce sont des argiles relativement pures, comme le kaolin (composition principal de la porcelaine blanche). Elles sont composées essentiellement de silice d'alumine et d’eau.


Les argiles secondaires sont des argiles primaires qui ont été transportées plus ou moins loin de leur site d’origine par l’eau, la glace et le vent. Les particules qui constituent ces argiles sont plus petites et leur migration les a enrichies en oxyde, micas, quart, particules organiques. . Ce sont les oxydes métalliques qui sont responsables des colorations variées des terres. Les argiles secondaires sont les plus utilisées pour le modelage car plus plastique et malléable.


Utilisation

L’argile est un des plus anciens matériaux utilisés par l’homme. Pétrie avec de l’eau, elle donne une pâte plastique qui peut être facilement moulée ou mise en forme. Après cuisson, elle donne un objet résistant et imperméable. Ces propriétés remarquables sont à l’origine de son utilisation très ancienne pour réaliser des objets en céramique, en porcelaine... Briques et tuiles sont également fabriquées à partir d’un mélange d’argile et d’eau moulé sous pression et cuit à température suffisamment élevée (1000 à 1200 °C).


Terre cuite

L'argile hydratée est malléable, elle peut être mise en forme ; mise au four (« cuite ») elle prend une consistance solide. Ces propriétés en font un matériau de choix pour la fabrication d'objets.Une terre argileuse destinée à la cuisson est souvent appelée glaise ou terre glaise.On peut appeler la plus grande partie des argiles par les termes terres à faïence ou argiles communes. Ces argiles contiennent assez de fer et d'autres impuretés minérales pour devenir dures, cuites de 950 à 1100 °C environ. À l'état naturel, elles sont grises, verdâtres, rouges ou brunes à cause de l'oxyde de fer et autres comme l'oxyde de titane qu'elles contiennent.Cuites, leur couleur peut aller du blanc, du rose au noir en passant par toutes les variétés de jaune, rouge, brun, suivant la qualité particulière de chaque argile et les conditions de cuisson. La majorité des poteries dans le monde sont faites avec ce genre d'argile, ainsi que les briques, les tuiles, les tuyaux et autres productions similaires.L'argile rouge commune peut être très plastique, et même trop plastique et trop collante pour être employée seule ; d'autre part, il arrive qu'elle ne le soit pratiquement pas à cause de la présence de sable ou d'autres débris rocheux.

Le potier et le sculpteur recherchent une terre à faïence douce et plastique, qu'ils peuvent éventuellement modifier en ajoutant un peu de sable d'argile non plastique, de la chamotte, ou de la cellulose.





6 commentaires:

  1. Merci pour cette théorie, c'est la base et bon à savoir

    RépondreSupprimer
  2. Oui on achète la terre déjà préparée et on ne se pose pas toutes ces questions

    RépondreSupprimer
  3. Des devoirs comme ça on en redemande.

    RépondreSupprimer
  4. ah ! on apprend toujours plein de choses chez vous ! je vous souhaite une bonne expo pour début août, n'oubliez pas de me rappeler les dates de septembre pour venir vous voir. merci à bientôt

    RépondreSupprimer
  5. Un article encyclopédique richement illustré : comme on les aime et qu'on doit même imprimer... Mieux que l'"Encyclopedia universalis", je t'assure... Sobriété, harmonie, savoir-faire... Merci, chère Christiane !

    Et en attendant, je t'invite dans la grotte de Fingall avec Miss Campbell...

    RépondreSupprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire...