dimanche 16 septembre 2018

Civita di Bagnoregio



Civita di Bagnoregio

Hameau en Italie





Civita di Bagnoregio est une petite cité de la province de Viterbe en Italie centrale, hameau de la commune de Bagnoregio, à 2 km à l'est de celle-ci, et à environ 145 km au nord de Rome. Le village a obtenu le label des Plus Beaux Bourgs d'Italie. On l'appelle aussi en italien la città che muore, le village mourant, en raison de l'érosion rapide du site.




Civita a été fondée par les Étrusques il y a plus de 2 500 ans. Elle est sise sur une des plus anciennes routes de l'Italie, entre le lac de Bolsena et le Tibre, qui était alors la principale voie navigable en Italie centrale.


Civita a vu sa population diminuer à une quinzaine de résidents au cours du XXe siècle. Elle commença à décliner dès le XVIe siècle, éclipsée par son extension de Bagnoregio. 



À la suite d'un séisme majeur, à la fin du XVIIe siècle (1695), l'évêque et le gouvernement municipal ont été contraints de se déplacer à Bagnoregio, précipitant ainsi le déclin de la vieille ville.



Au XIXe siècle, l'ancien site de Civita était en train de devenir un rocher isolé et inaccessible dont l'érosion accélérée apparaissait comme inéluctable au niveau de la couche d'argile sous-jacente



Le promontoire rocheux s'agrémente à son extrémité de petits jardins, encore entretenus par quelques vieilles dames .

La ville proche de Bagnoregio est actuellement une petite cité très prospère, grâce au tourisme développé à partir de la « ville morte de Civita », désormais largement connue. 

La cité est connue pour sa position marquante, au sommet d'un promontoire plateau de tuf volcanique friable, dont le plateau adjacent surplombe la vallée du Tibre, constamment exposé au risque d'une totale destruction due à la fragilité du terrain creusé par les torrents Chiaro et Torbido.

La ville est aussi très admirée pour son architecture, qui s'étend sur plusieurs milliers d'années. Civita di Bagnoregio doit beaucoup de son état non modifié à son isolement relatif, grâce auquel la ville a pu résisterà la modernité et aux destructions des deux guerres mondiales. Aujourd'hui la population varie d'une douzaine d'habitants l'hiver, jusqu'à plus de cent en été. 
La ville a été placée en 2006 sur la liste de surveillance du Fonds mondial pour les monuments, parmi les 100 sites au monde les plus menacés, en raison des risques géologiques auxquels elle doit faire face

La valle dei calanchi, une zone de badlands, est située entre le lac de Bolsena à l'ouest et la vallée du Tibre à l'est à l'intérieur de la commune de Bagnoregio. Elle est constituée de deux vallées principales: le fossé du Rio Torbido et le fossé du Rio Chiaro. À l'origine, ces lieux devaient être plus accessibles et praticables et étaient traversés par une antique route commerciale qui reliait la vallée du Tibre au lac de Bolsena.


2 commentaires:

  1. Un très beau périple italien ! Je te suis !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour superbe! j'en fait des découvertes avec tes beaux voyages, merci du partage bonne journée

    RépondreSupprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire.