samedi 9 mai 2015

Le printemps du conservatoire



 
Hier au théâtre de Liège, j'ai eu le plaisir d'assister au concert de la Legia Kammerphilarmonie
 
Avec "notre" Leonor, soliste pour le concerto pour violoncelle n°1 en ut majeur de Joseph Haydn
 

Elle a bien grandi la petite fille qui accompagnait notre chorale,...


La voici à présent soliste...


Dans un concerto d'une grande virtuosité sous le regard bienveillant de son grand frère au violon...

 
Comme le temps passe...

5 commentaires:

  1. Comme le temps passe, écris-tu !

    À un point tel que j'ignorais que l'Émulation, que j'ai connue "éternellement" fermée ou en réfection pendant et après mes passages à l'Université à la fin de années '80, s'appelait désormais "Théâtre de Liège".
    Et parce qu'en te lisant ce matin ,je me suis demandé pourquoi tu avais employé cette appellation plutôt que "Opéra", je suis allé fouiller le Net.

    J'ai très vite compris que ce n'était évidemment pas toi qui t'étais trompée, mais que c'était moi qui n'avais pas vu le temps passer et ne m'étais pas aperçu que l'ancien Gymnase de la place St-Lambert où, très jeune, j'avais avec mes parents applaudi le "Tout Paris" des comédiens ou presque, devenu par la suite Théâtre de la Place, qu'adulte j'avais également fréquenté, était à nouveau revenu en centre-ville et s'était offert un nouveau nom ...

    Comme le temps passe, écris-tu ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et cette rénovation est superbe! Un théâtre vraiment magnifique!
      Le Gymnase place Saint-Lambert, j'y allais avec l'école; j'y ai vu mes premières pièces de Molière, Anouilh, etc... Il était temps que le préfabriqué du Théâtre de la Place, à l'origine conçu "en attendant" mais qui est resté 30 ans trouve un lieu plus accueillant.

      Supprimer
  2. Leonor Swyngedouwdimanche, 10 mai, 2015

    Merci pour ces supers photos.. Et d'être venue m'écouter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi d'avoir si bien joué pour l'enchantement de nos oreilles... et de nos yeux!

      Supprimer
  3. Oh, j'aime quand les pages continuent avec les commentaires. Une belle ébauche du temps qui passe et du renouveau avec Leonor comme témoin.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire...