mardi 23 juin 2015

Le mont Ventoux

Le Mont-Ventoux, un géant qui culmine à 1912m




Ce matin, malgré le beau soleil, le sommet se trouve dans les nuages...
La montée (en voiture) se fait par le village de Bédoin.


Le Mont-Ventoux veille sur une région où se sont écrites de belles pages de l'Histoire du cyclisme, où le paysage se fait lavande, où la vigne mûrit à l'abri de cette sentinelle chauve.

Tout au long du terrible parcours, de nombreux cyclistes essaient de relever le défi de l'ascension.


Il faut lutter contre des vents pouvant atteindre 200km/h et des pentes allant jusqu'à 15%


Peu avant le sommet de nombreux cyclistes s'arrêtent à la stèle Tom Simpson, laissant quelques objets en souvenir.

Tom Simpson avait trouvé la mort sur les pentes du mont Ventoux lors de la 13e étape (Marseille-Carpentras surnommée l'"étape de la soif") du Tour de France 1967. La fatigue, la chaleur étouffante (35 °C), l'effort, la privation d'eau (le ravitaillement en course sera autorisé dans les années suivantes), la prise d'amphétamines (Tonédron dont on retrouva plusieurs tubes dans les poches du maillot, qui repousse le besoin de repos, mais ne l'annule pas) et, l'acceptation du cognac des spectateurs furent les facteurs qui provoquèrent le dépassement des capacités thermorégulatrices du corps, provoquant un malaise et l'évanouissement du champion. Il resta quarante minutes à même la caillasse après être sorti de la route avant de mourir dans l'hélicoptère pour Avignon.


Au sommet règne une ambiance spéciale, effervescence de ceux, souvent âgés en cette saison, qui ont réussi.

 
Les papis et mamies posent fièrement devant la preuve irréfutable de leur courage.
 
 
 
 
 
 
Le pavot velu du Groënland
 
 
 
 
 
 

Bientôt, la descente sur Malaucène...



3 commentaires:

  1. Bonjour merci pour cette superbe balade, magnifique aquarelles merci bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Voilà Christiana ce que fait mon ami Gérard Méry quand il y va ! Quant à nous la cueillette par photos des fleurs est plus raisonnable !!!
    MERCI pour cette grimpette sans se fatiguer !
    Bisous.
    Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Félicitations à ton ami Gérard! Il doit avoir une forme d'enfer!

      Supprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire...