mercredi 7 septembre 2016

Au nord est de Dignes, il y a 200 millions d'années


 La dalle aux amonites

Dans la Réserve Géologique
de Haute-Provence




Il y a bien longtemps que je voulais venir voir ce site géologique exceptionnel, connu par les paléontologues du monde entier.



Les fossiles sont une de mes passions depuis plus de 30 ans, je possède une belle collection de fossiles trouvés au fil de mes promenades et je réalise enfin ce projet.


Il y a 200 millions d’années, la mer recouvrait la région de Digne.


Dans ses eaux vivaient des ammonites, des nautiles, des lamellibranches.



Plus de 1500 ammonites sont venues mourir ici.
A leur mort, les coquilles sont tombées sur le fond.
Les sédiments, en se transformant en roche, ont gardé leur empreinte.

 Pendant 100 000 ans, toutes les coquilles de toutes les ammonites s’y sont accumulées sur une couche de très faible sédimentation.



Quand les Alpes se sont formées, les couches de l’ancien fond marin ont été soulevées et basculées. Ce qui nous permet de les voir aujourd’hui.





Demain je parlerai des robines...


3 commentaires:

  1. Bonjour chère Christiana,

    Je me réjouis de te retrouver... Un immense merci pour ton adorable commentaire.
    Quel talent tu as ! Tu dessines, tu sculptes, tu écris et le tout admirablement bien ! Tu es fantastique...
    Je suis heureuse que tu aies visité ce site que tu désirais découvrir. je suis certaine que tu as vécu des moments intenses.
    Je me régale de tes photos et ta belle aquarelle.
    Merci pour ce délicieux moment.

    Je t'embrasse affectueusement,
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Ah ! Si dans un rêve, cette main qui se tend et dont on ne voit que l'ombre pouvait subrepticement "arracher" la belle ammonite !!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Christiana,
    Je pense que toi aussi tu as ramené des fossiles de l’Ardèche comme nous quand tu y es allée ?
    Merci pour ce documentaire fort bien narré et illustré comme toujours.
    Quel beau voyage dans le temps!
    A bientôt et bisous.
    Annie

    RépondreSupprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire...