mercredi 14 septembre 2016

Manosque


 Manosque fait partie des villes de Provence qui ont su préserver leur charme par la restauration des quartiers anciens et les rues piétonnes.


 La vieille ville offre de très jolies petites places, bordées de belles demeures.



 Jean Giono, enfant du pays, a consacré son oeuvre à la Provence et à Manosque.


 "Cette terre qui s’étend, large de chaque côté, grasse, lourde, avec sa charge d’arbres et d’eaux, ses fleuves, ses ruisseaux, ses forêts, ses monts et ses collines, et ses villes rondes qui tournent au milieu des éclairs, ses hordes d’hommes cramponnés à ses poils, si c’était une créature vivante, un corps..."




6 commentaires:

  1. Oh !! Manosque , quel joli village de Provence ! Je suis passé par là cet été en séjournant à Gordes . Un village également tourné vers artistique (et donc , pas étonné de t'y voir Christiana ) Et oui, c'est le village de Jean Giono . Oh !! Tu me donnes envie d'y séjourner plus longtemps l'été prochain . Bel automne à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très agréable en septembre, peut-être moins en août...

      Supprimer
  2. Il y en a qui ont su choisir des lieux magnifiques à une époque durant laquelle, nous les touristes, n'étions pas encore là !
    Mais marcher dans les pas d'un passé aussi joliment conservé ce doit être du bonheur...
    A te suivre !
    Bisous sous un peu de pluie ici !!!
    Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une émotion particulière dans les pas de Giono, même si ça a dû bien changer depuis...

      Supprimer
  3. Trop oublié à mon sens dans LA Littérature, Giono ... et pourtant il me fit rêver de Provence à mon adolescence : si ce fut essentiellement pour jouir du Festival d'Avignon que, mes premiers émoluments de Prof en poche, je descendis en auto-stop des années durant en juillet-août, c'est grâce à mes lecture de Giono (et un peu de Pagnol aussi) que je passai mes journées à visiter cette merveilleuse terre d'histoire antique et médiévale ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pris beaucoup de plaisir à relire Regain et Le chant du monde pour me replonger dans l'ambiance authentique de cette Provence.

      Supprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire...