dimanche 27 juillet 2008

Jamais fini?

Décidément, je n'étais toujours pas contente des proportions, le bras gauche trop court alors aux grands maux les grands remèdes, je lui ai coupé la main pour allonger le bras et tant que j'y étais, les genoux.



A présent je la laisse. Il arrive un moment où il faut savoir s'arrêter...
Je vais faire ma sieste sous les arbres...


3 commentaires:

  1. Attitude peu courante, mais si familière. Et quelle élégance !

    RépondreSupprimer
  2. Pas de cicatrice! Tu coupes les femmes en deux (à la scie?) et elles reviennent intactes.Un tour de magie?

    RépondreSupprimer
  3. Un peu d'ombre a du te faire un grand bien, au vu de tes derniers travaux...!

    Bisous d'un lundi ;-)

    RépondreSupprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire...