mardi 31 janvier 2017

évènement à la chapelle Reine Elisabeth




Le Cercle vous propose de rencontrer trois auteures qui marquent cette rentrée d’hiver 2017. Trois auteures, trois romans, trois portraits de femmes, qui se font résonnance autour de la création artistique. En filigrane: «y a-t-il une écriture féminine»?


Catherine Locandro a publié plusieurs romans chez Gallimard et Heloise D'ormesson dont "L'Histoire d'un amour" et "L'Enfant de Calabre", salués largement par la presse et la critique. Son septième opus "Pour que rien ne s'efface" retrace la destinée d'une icône du cinéma déchue, Lila Beaulieu, qu'elle reconstruit au travers de divers témoignages. Une incroyable destinée.


Jess Nelson publie son sixième opus "Debout sur mes paupières" (Belfond) : l’histoire de Lee Miller, incarnation de la femme libre du XXe siècle. Mais elle représente certainement plus encore pour Élisabeth M., véritable héroïne du livre, retrouvée à demi nue et profondément endormie sur un banc en plein cœur de Paris. Qu’est-il arrivé à cette sculptrice subjuguée par son sujet, comme entraînée dans une quête frénétique de beauté qui l’a laissée aux portes de la folie?


Christiana Moreau, Belge, publie en Le Livre de Poche son premier roman "La sonate oubliée". Elle conte l'histoire d'une jeune violoncelliste découvrant le journal d'une autre passionnée, mais ayant vécu et étudié sous le grand maître, Antonio Vivaldi. Ou comment la musique peut-elle résonner à travers les siècles. Un bel écho à la Chapelle Musicale!
Débat animé par Didier Debroux Capitaine Littérature
Infos et réservations : info@cerclechapel.be ou 02/352.01.11


C'est amusant car il est question dans mon roman d'un concours international pour musiciens ...

Un hasard!

2 commentaires:

  1. Bonjour Christiana,
    Un joli hasard en effet !
    Bonne réussite à vous trois !
    Mon époux a tout lu d'une seule traite tant ce roman est PARFAIT !
    A mon tour je vais le déguster...
    A bientôt.
    Bises.
    Annie

    RépondreSupprimer
  2. Parfait, n'exagérons pas!
    Mais c'est vrai qu'en général, j'ai de très bonnes critiques.
    Bonne lecture chère Annie.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire...