mercredi 19 mars 2014

L'eau après le feu


Cuisson parfaitement réussie pour les bébés... et leur papa.


A la sortie du four, après refroidissement complet, baignade une petite heure pour tous...


Ceci pour éteindre la chaux qui continue à brûler et rendrait la terre friable.
Après cette dernière opération, la terre sera résistante à l'humidité et au gel. Elle est alors "fuori gelo" pour employer l'expression des fornaci d'Impruneta.
 

4 commentaires:

  1. GENIAL !
    Je suis très heureuse d'apprendre que ces bébés vont bien... Ils me plaisent tellement.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  2. ... "baignade une petite heure ...", écris-tu.

    Cela me fait inévitablement penser à cette méthode d'accouchement aquatique qui a, inévitablement, ses partisans et ses détracteurs ...

    Je présume qu'ici, sur la technique employée, l'unanimité des artistes est patente ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait comme un accouchement, et sans douleur cette fois!
      Quant à l'unanimité patente des artistes, je n'en suis pas sûre car cette technique est particulière à la terre d'Impruneta (comme tu l'as lu dans mon roman) et ne s'applique pas aux autres terres d'où l'incompréhension que je rencontre souvent chez les artistes... En fait, cette terre est riche en silice et c'est ce qui fait sa résistance aux intempéries.

      Supprimer
  3. Bonjour Christiana, magnifique, ils sont vraiment très beaux, bonne journée

    RépondreSupprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire...