samedi 12 septembre 2015

Riviera de la Brenta


Le naviglio représente l’antique bras naturel du fleuve Brenta, avant que les importantes modifications hydrauliques apportées par la République de Venise, puis au XXe siècle, ne dévient le cours principal plus au sud, l’éloignant de la lagune de Venise pour l’envoyer directement dans la mer Adriatique. Cette œuvre hydraulique est représentée par les canaux de la Brenta Nuova et de la Brenta Nuovissima.

La zone le long du naviglio est appelée Riviera del Brenta; entre les XVIe et XVIIIe siècles, émergeront des dizaine de « villas vénitiennes », résidence estivales de la noblesse vénitienne.



Le naviglio del Brenta fait partie du système de fleuves et canaux, qui depuis les temps les plus reculés, reliaient les villes de Vénétie entre elles et avec la lagune. Sur ce parcours fluvial circulaient les marchandises de l’intérieur des terres vers Venise, comme les matériaux de construction (bois, marbre, pierre, sable, etc.) et les produits agricoles. Le transport se faisait avec des barques traînées par des chevaux.

Transitaient aussi les barques pour le transport de la poste et des passagers avec les "Burchielli", qui étaient de luxueuses embarcations avec de grandes cabines à trois ou quatre ponts, utilisées par les Vénitiens aisés pour rejoindre leurs villas de campagne.
9 ponts tournants et cinq écluses, véritables ascenseurs d’eau, permettant de remonter ou descendre la différence de 10 mètres d’eau qui existe entre Venise et Padoue.


Une mini croisière romantique, parmi les Villas de la Vénétie du Canal du Brenta, de Padoue à Venise entourés par l’art et l’histoire, suivant le parcours de l’ancien «Burchiello».







Descendant le cours du fleuve, de Padoue vers Venise, on part de Portello, ancien port fluvial avec son grand escalier du XVIe siècle, représenté dans un tableau de Canaletto, avec sa magnifique porte en pierre d’Istrie, qui rappelle un Arc de Triomphe, avec huit colonnes et une tour avec horloge.




 
Tôt le matin, le héron sous le pont
n'est pas encore dérangé par les bruits



D’ici partaient les Bateaux qui, à travers des canaux navigables, reliaient Padoue et sa province avec la lagune de Venise.




La première d'une série d'écluses qui s'ouvre sur notre passage. 


Une fois au delà des écluses de Noventa Padovana et de Stra, avec la descente du dénivellement d’eau, on arrive à Strà, où du Fleuve Brenta naît le Canal du Brenta.


Entre Stra et Mira on trouve 60 merveilleuses Villas dont la façade principale est orientée vers le Canal.

Premier arrêt pour visiter la villa Pisani.


La Villa Pisani, le célèbre Palais dit "de terre ferme" du doge Pisani à Stra.

 Une somptueuse Villa voulue par la famille Pisani pour témoigner de l’importance de la famille même; plus qu’une Villa, il s’agit d’un palais dont la façade est ornée par de puissantes sculptures, décorée à l’intérieur par les artistes les plus célèbres de la Région au XVIII siècle.


Ici, des peintures en trompe-l'oeil, à la mode du XVIIIème siècle.


Parmi les nombreuses salles de l’étage noble, des chefs d’oeuvre comme la Salle de Bacchus de Jacopo Guarana, la Salle Pompéienne, les salles style Empire et la plus importante et extraordinaire qui est la Salle des Fêtes dont le plafond fut décoré à fresque par Giovanbattista Tiepolo pour célébrer la gloire de la Famille Pisani, sa dernière oeuvre en Italie, le dernier cadeau du grand peintre des cieux et des anges.



Au fond du parc, les écuries.



La navigation reprend vers Dolo, ancien bourg riverain, petite ville en style vénitien, dont sont très célèbres les moulins, le « squero » (chantier naval) et l’Ecluse ancienne, choisis comme sujets par plusieurs peintres célèbres tels que Bernardo Bellotto, Canaletto et Francesco Guardi.











 


Après les écluses, les ponts tournants...



Puis les ponts levis



à Dolo, les ravages de la tornade qui s'est abattue sur la ville  en juillet de cette année sont toujours là, des villas du XVIIIème siècle détruites...




A Mira on trouve la plus grande concentration de Villas; on peut y admirer les célèbres façades orientées vers le Canal, les méandres verdoyants, des endroits intactes où les saules pleureurs frisent l’eau du canal.



Les fresques de Tiepolo



Un petit lustre vénitien de 350 000 €



Et toujours en navigation on arrive à Malcontenta, où l’on peut admirer l’élégance et la majesté de Villa Foscari dite La Malcontenta, un des chefs d’oeuvre du génie de Andrea Palladio.


La Malcontenta est un exemple typique de la Villa-Temple avec le pronaos monumental qui se reflète mélancolique et superbe, parmi les saules pleureurs, dans les eaux du Canal.



Après avoir dépassé la Malcontenta « II Burchiello » traverse l’écluse de Moranzani et Fusina, et débouche dans la lagune.



Après avoir dépassé des îles de la lagune, c'est l'arrivée à Venise.








Virant entre la Pointe de la Douane et l’église de S. George, « il Burchiello » entre dans le magnifique scénario du Bassin de S. Marc où se termine le voyage.





5 commentaires:

  1. Bonjour Christiana, quelle superbe balade, que c'est beau, merveilleux! Et tes aquarelles, sublimes, grand merci bon dimanche

    RépondreSupprimer
  2. Quelles merveilles tu prends la peine de nous faire découvrir et de commenter pendant ce qui devrait être des vacances, Christiana !
    Quel bonheur de pouvoir ainsi t'accompagner.!
    Quel plaisir de retrouver Canaletto et Tiepolo ... auquel s'en ajoute un autre, - et pas des moindres - : celui de pouvoir admirer, à peine séchées, tes aquarelles.
    Notamment, aujourd'hui plus particulièrement ce coup de coeur pour le bassin et les écuries de la villa Pisani ...
    Superbe composition !

    Merci d'ainsi penser à illuminer notre grisaille belge. Et bon plaisir à toi dans ce splendide parcours.

    RépondreSupprimer
  3. Mais tu es infatigable chère Christiana !
    En plus tu partages tes merveilles pour notre plus grand plaisir ! Quel beau voyage fort bien expliqué au fil de tes pas...
    Bonne continuation !
    Gros bisous.
    Annie

    RépondreSupprimer
  4. Ciao Cristiana, hai costruito un post ricchissimo, con immagini straordinarie che raccontano l'intensità della tua esperienza. Grazie!

    RépondreSupprimer
  5. Un beau voyage sur le canal ! Des villas magnifiquement décorées, je reconnais bien le style Tiepolo mais tu vois, j'ai un faible pour les villas aux volets fermés où mon imagination peut galoper !!!
    Tes carnets me plaisent beaucoup et comme toi, je fuis Venise en été !
    Merci et à bientôt ! Bonne semaine

    RépondreSupprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire...