vendredi 17 juin 2016

Mantoue, palais Te


A Mantoue bijou de la Lombardie, on trouve, outre l'immense palais ducal, le magnifique Palais Te (Palazzo Te), l'un des palais les plus singuliers et intrigants de la Renaissance.

Voulu par Frédéric II de Gonzague comme «Villa des Délices», comme lieu pour organiser des réceptions et des fêtes mais aussi lieu où il pourrait rencontrer en grand secret la femme qu’il aimait: Isabelle Boschetti.

Au plafond: La lune et le soleil, allégorie du temps qui passe

Conçu par Giuliano Romano (Giulio Pippi 1499-1546 surnommé Romano parce qu’il est né à Rome) fut le plus accompli et le plus fidèle des élèves de Raphaël, collaborant aux Loges, aux Stanze (Chambres) et à la loggia de la Farnesina.


Il devient le « metteur en scène » de la dernière époque de l’art de cour de la Renaissance en Italie.



Son chef-d’œuvre le plus connu, est resté intact : Le Palazzo Te (1527-1534), la « villa des délices » de Federic II de Gonzague, l’un des modèles du maniérisme international, qui présente des innovations aussi bien dans son architecture que dans sa décoration.

Il a fallu près de 10 ans pour compléter la décoration des pièces car chaque centimètre du palais est décoré de fresques et de stucs.



La riche décoration à fresque et de stuc est développée suivant deux thèmes iconographiques : celui des passions amoureuses, auxquelles se réfère le cycle des « Scènes de la vie de Psyché », et celui des vertus de Federic II Gonzague

L’iconographie des fresques s’inspire du récit de « L’Âne d’Or » d’Apulée, un roman de l’Antiquité tardive qui raconte les périples amoureux de Psyché et les épreuves qu’elle doit surmonter pour pouvoir enfin épouser Amour.

Le Repas de noces d’Amour et Psyché, détail du buffet


La salle des chevaux: le nom de chaque cheval est indiqué sous chaque portrait.


La salle la plus remarquable du palais Té est la Salle de Géants : un grand espace voûté « qui ressemble à un four », selon Vasari, avec des angles émoussés, peint sans rupture du sommet de la voûte jusqu’au pavement initialement constitué de galets de rivière disposés « en couteau ».

Ici est racontée la punition que Jupiter infligea aux géants qui avaient osé s’opposer à son pouvoir et tenté de porter leur défi jusqu’au ciel.









L'aquarelle... bof! Je n'ai plus le temps! Dur, dur les vacances!



3 commentaires:

  1. Superbe décoration !

    Que signifie "Te" à propos de ce palais ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'hypothèse la plus plausible sur l'origine du nom de ce palais (en italien palazzo Te) est que l'édifice a pris le nom du lieu où il a été construit : l'île Tejeto dont le nom fut abrégé en Te et où se trouvaient déjà des écuries seigneuriales.

      Supprimer
  2. Bonjour , superbes fresques, magnifiques, merci bonne journée

    RépondreSupprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire...