mardi 13 mai 2008

Avec les oiseaux

7 commentaires:

  1. Elle est superbe cette fontaine, et puis j'aime les filles qui pleurent surtout pour rien...
    Les consoler ensuite c'est encore mieux.
    Et le technicien en pompe à eau il ne peux pas saccader les pleurs, ça ferait plus d'effet, non ?

    RépondreSupprimer
  2. Hou là là, mais c'est le gros chagrin. Il va falloir que le technicien console la belle.

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique, elle verse des larmes, l'expression de sa tristesse tout en douceur on à l'impression quelle pleur la misère du monde et se sent trop fragile pour supporter ce poids , on à envies de la consolée, quelle oeuvre exemplaire, merci pour votre talent et votre sensibilité

    RépondreSupprimer
  4. Kiki a écrit:
    et puis j'aime les filles qui pleurent surtout pour rien...
    Les consoler ensuite c'est encore mieux.



    plus facile de consoler ds ces cas-là, on se remet pas trop en question... hmm?

    RépondreSupprimer
  5. " la réalité est moins romantique que la fiction...Et les puissants sont toujours gagnants.
    Heureusement qu'il reste les contes pour nous faire croire que les rebelles peuvent gagner... "

    Dans nos rêves, les rebelles au matérialisme gagnent... (même si les quatre livres de Kemal sur "Mèmed" montrent la fatigue croissante du héros)... et dans la réalité, nous sommes les puissances du Rêve et les rebelles à tout rêve ne tirent leur "puissance" que du néant !

    PS : ta petite fille "casseuse de briques" est restée si belle...

    RépondreSupprimer
  6. me r'voilà... avec un soir de retard
    cette fontaine est une merveille, le gros plan sur le visage est saisissant; j'ai envie de m'asseoir auprès d'elle et de recueillir dans mes mains ces larmes qui coulent.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  7. To the owner of this blog, how far youve come?

    RépondreSupprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire...