mercredi 14 mai 2008

Farniente

Hier soir, je suis allée porter ma dernière sculpture en cours à la cuisson.
Emportée par l'excitation d'avoir réussi ma première fontaine, par vos compliments, par les difficultés maîtrisées, j'ai acheté 20 kg de terre finement chamotée pour moins de risques de retrait et de cassure au séchage et à la cuisson.
J'ai décidé d'en refaire une, peut-être d'autres encore (j'aime bien travailler par séries) si ça marche bien, pour l'exposition que je dois faire en août.



Mais avant de m'attaquer à ces gros paquets, avant de battre, de pétrir, de jeter mes forces dans cette terre, de me casser le dos et les mains jusqu'à la douleur, j'ai décidé de profiter de cette dernière journée de soleil qu'on nous annonce avant le retour de la pluie.


Faire comme lui, me laisser chauffer paresseusement...


Éventuellement, boire un petit vin de Toscane bien frais...


Regarder les feuilles à l'envers.

5 commentaires:

  1. J'ai jamais gouté un blanc de Toscane. Faudra m'en mettre un verre de côté ;-)

    RépondreSupprimer
  2. mmmm
    ça me dirait bien aussi ce farniente,,, ;o)))

    RépondreSupprimer
  3. Bon repos à la guerrière avant l'attaque de la matière.

    RépondreSupprimer
  4. Il y en a de beaux sycomores et des frênes frémissants (qui mettent la tête à l'envers, mieux que le vin de Toscane), par chez toi, chère Christiana ! Quelle superbe photo tu as composée... une porte d'entrée de plus dans le monde des Rêves ! Car tu es la Cendrillon de l'Argile, tu la transformes en or... et la lumière pleut en fines gouttes, venue du ciel... Bises & à bientôt !

    RépondreSupprimer
  5. Ive read this topic for some blogs. But I think this is more informative.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire...