samedi 13 février 2010

Une larme de cristal

Pour ma dernière sculpture (en train de sécher doucement) je voulais mettre fondre du cristal bleu dans ses mains, comme si elle recueillait de l'eau et puis je me suis dit que ce serait bien si elle versait une larme au-dessus de ses mains...


J'ai donc modelé une larme en cire sur la forme de sa joue...


Ensuite j'ai ajouté une réserve en forme d'entonnoir destinée à contenir le cristal.

Il fallait coller un poil de brosse (en coco) qui va brûler à la cuisson et fera office de cheminée pour évacuer l'air.
Après du temps et des jurons, j'y suis arrivée mais c'est beaucoup plus facile de faire toute la sculpture que de coller le poil sur la cire!!!

Ensuite je place le tout dans une forme et je colle l'autre extrémité du poil sur le bord de cette forme. Re-jurons!

Je coule du plâtre réfractaire dans la forme pour mouler la larme.


Je laisse sécher.


Je place le moulage sur une source de chaleur pour faire fondre la cire et l'évacuer.

Et voilà! J'ai le moulage de ma larme avec le petit entonnoir au-dessus...

...Dans lequel je place un morceau de cristal qui fondra à la cuisson et ira couler dans le creux du moulage en forme de larme.



6 commentaires:

  1. Toute cette patience pour une larme mais quelle larme! Cela me donnera peut-être de l'inspiration aussi pour un prochain poème, les larmes ont tellement de choses à dire!
    Alors bienvenue à cette larme , qui donnera du charme à ta jolie statue!

    RépondreSupprimer
  2. n'oublie pas que pour le verre la descente en temp doit être la plus lente possible ... pallié à 450 si possible ; tu peux le faire manuellement en rallumant tout doucement pdt dix minutes , après tuferme les écoutilles bonsoir

    RépondreSupprimer
  3. Il va falloir que je relise bien tes explications ; c'est génial. TRES HEUREUSE de tes visites ; heureuse de pouvoir venir sur ton blog.

    RépondreSupprimer
  4. Voici un pas à pas très intéressant.
    Bonne semaine à toi.

    RépondreSupprimer
  5. Il faudrait vraiment que tu organises une journée « Portes Ouvertes ». C'est impressionnant de voir le travail qui se cache derrière toutes ces œuvres.

    RépondreSupprimer
  6. Tes procédés s'apparentent à alchimie, Christiana... et deviennent de plus en plus sophistiqués dans leur poésie... la cire, les larmes, les cristaux bleus... mais pourquoi certaines de tes Belles sont-elles si tristes ? (Heum, je n' devrais pas te poser cette question-là, vu les sentiments que reflètent mes p'tits dessins...). Amitié et belle St-Valentin à vous Deux !

    RépondreSupprimer

Vous pouvez me laisser un petit commentaire...